Octobre à Campoy

Posted by Monique et Jean-Pierre on octobre 31, 2010

Bonjour à tous !
Je crois que le mois d’octobre a été très animé en France ! Je vais tenter de vous changer un peu les idées avec notre vie péruvienne. Mais j’espère que malgré l’actualité nationale vous avez su que le Prix nobel de littérature avait été décerné à un Péruvien: Mario Vargas Llosa !
Ce qui a réveillé l’orgueil national !

Depuis quelques mois je fréquente les collèges ici et je peux vous dire ma stupéfaction ! Nous sommes maintenant une petite équipe qui animons des rencontres d’éducation à la sexualité dans 2 collèges (ici un collège comporte aussi la partie lycée). Je vous envoie quelques photos des classes où j’interviens
On rencontre une classe 1h par semaine et ceci pour 6 semaines. Mais c’est pas simple entre les jours de sortie scolaire, de réunions avec les parents, la semaine de fête du collège qui se prolonge par un jour de repos !….les imprévus sont nombreux ! Parfois Angelica, la stagiaire du Policlinico m’accompagne.
Ce qui est arrivé un jour est assez incroyable pour moi, pas pour les collègues qui y sont habituées. Tous les élèves étaient en cours (il y a 22 classes de 35 à 40 élèves dans ce collège) et tout à coup: une trompette retentit dans la cour, tout le monde sort. Figurez-vous qu’il y avait 2 représentants (une petite minette et un beau gars !) qui venaient faire de la pub pour une nouvelle boisson énergisante. Ils en ont remis une bouteille à chacun des élèves ainsi que des tracts puis chacun est rentré dans sa classe et les cours ont pu reprendre! Il semble que ce soit fréquent ici !

Dans la cour de ce collège (le plus grand de Campoy) on peut trouver également des boutiques vendant des gâteaux, bonbons, des plats préparés sur place. Ainsi les jeunes mangent en classe sans aucun état d’âme. Il faut aussi dire que les collèges ne possèdent absolument aucun matériel, les fenêtres des classes n’ont pas de vitres alors qu’il fait parfois 12 à 16° dehors. Bien sûr il n’y a pas de chauffage comme nulle part à Campoy !
Ce projet de prévention des grossesses adolescentes va se poursuivre sur le long terme.
L’autre volet de mon projet concerne les adolescentes enceintes et jeunes mamans. J’interviens actuellement dans le quartier le plus déshérité.
Je vais au domicile des jeunes concernées signalées par la responsable de cette communauté, puisqu’il s’agit d’un quartier organisé comme une communauté andine, les habitants étant tous des Indiens venus des Andes. J’assure donc leur suivi, je les vois ensuite au Policlinico pour le côté médical et également dans la salle communale où avec une psychologue on les réunit une fois/semaine pour faire des rencontres avec un thème différent chaque fois, la préparation à la naissance bien sûr mais aussi pour les aider à croire en elles, à faire face au rejet, au traumatisme subi parfois, à l’abandon de la famille et (ou) du copain également et aux innombrables difficultés qu’elles rencontrent. Ce travail me plaît beaucoup et j’aime bien ce quartier que je sillonne depuis des mois.

J’ai également suivi une formation très intéressante trois samedis de suite sur les Séquelles induites par la violence politique, il s’agit des années de terrorisme et d’exactions de l’armée (1980/2000). De nombreux habitants de Campoy en ont été victimes.

Jean-Pierre quant à lui se prépare à la grande journée où il exposera ses réalisations concernant le solaire avant de passer à l’étape suivante: aider les gens à fabriquer eux-mêmes le matériel pour leur usage (eau chaude):
Les gens n’ayant pas de chauffeaux en général (trop coûteux)

Aujourd’hui on est allés marcher tous les deux. On avait très envie de découvrir ce qu’il y avait derrière les cerros (collines de terre et de rochers) occupées par des habitations souvent précaires) juste derrière chez nous. Et là à notre grande surprise nous avons découvert des sommets qui appartiennent déjà aux premiers contreforts de la cordillère des Andes. . On s’est régalé à crapahuter pendant plus de 3h, heureux de retrouver la nature même si, comme bien souvent dans les Andes, ce sont des montagnes pelées et noires. Sortir du bruit et de l’agitation de la ville nous a fait du bien même si on a aussi mangé beaucoup de cette poussière de terre noire.
Je ne voudrais pas finir sans vous parler du plus important pour un habitant de la région de Lima en ce mois d’octobre: la dévotion au Seigneur des miracles. J’avoue qu’on est assez mal à l’aise devant ce genre d’expression de la foi
Mais ici c’est un évènement qui dure tout le mois alliant la pénitence, les processions qui durent jusqu’à 16h, les confréries (la hermandad) de porteurs, les familles qui font des petits autels devant chez elles où s’arrêtent la procession, les sahumadoras du comité des damas qui brûlent de l’encens devant la procession,
les célébrations nombreuses, mais aussi les pétards de 5h du matin à minuit les jours principaux de la fête, les feux d’artifice, la distribution de porte-clés, calendriers, gadgets à l’effigie du Seigneur des miracles, les orchestres qui accompagnent les processions en jouant des morceaux tout ce qu’il y a de plus profanes, la musique et la fête toute la nuit. Il faut dire qu’on habite dans le même bâtiment que la chapelle qui porte le nom du Seigneur des miracles, donc on n’a rien perdu des festivités ! Par contre on a beaucoup aimé les décorations que les gens font dans la rue à même le sol avec du sable, des pétales de fleurs, de la cendre: magnifique ! On avait déjà vu ça à Sandia pour le Chemin de croix lors de notre 1° voyage en 1992, mais c’est très beau ici aussi. On trouve aussi très beau la procession arrivant à minuit devant chez nous avec les feux de bengale, les bougies et la foule qui toujours se presse pour suivre les processions.

Je viens de passer un petit moment en votre compagnie, contente de partager notre vécu, nos découvertes, nos projets en cours de réalisation et qui nous passionnent l’un et l’autre.
Encore un immense merci à ceux qui nous écrivent avec tant de sympathie pour entretenir le lien familial ou celui de l’amitié. Merci pour les mails, les commentaires qui donnent de vos nouvelles et nous rattachent à notre pays par delà la distance.
On vous embrasse tous, tous, tous !
Monique et Jean-Pierre (pour les photos!)

Categories: News de campoy
31Oct

6 Responses to “Octobre à Campoy”

  1. jack dit :

    Le Seigneur des Miracles multiplie les canettes de RedBull dans les cours de récréation ??? Serait-ce une version modernisée des noces de Cana ???

  2. Anne dit :

    Hello les parents
    Heureusement qu’il y a cet article pour avoir des détails sur votre « actualité » , vu la qualité de connexion avec skype, nous n’arrivons plus à échanger 3 mots de suite sans être coupé !
    Vous voilà donc parti pour profiter de vos weekend pour vous remettre à la rando ! ça doit faire du bien de se « vider » un peu la tête après les semaines bien remplies.
    Faites quand même un peu attention, il y a de très très hauts sommets dans votre pays …!!!
    Bravo à Papa qui arrive à la phase de présentation de ces réalisations.
    La pub en direct dans les collèges, ça rapporte de l’argent à l’établissement, type sponsor ?
    Je suis pas sure que j’apprécierai ça pour mon collégien de fils!
    Maman a l’air de repartir à cent à l’heure, avec tout ces supers projets !
    grosses grosses bises à vous
    Anne et ses 3 montagnards

    Jack: ce serait quand même dommage de remplacer le vin par du Redbul !!!

  3. Francis dit :

    Merci beaucoup pour ces infos et les photos qui nous font entrer dans le concret de vos actions et de votre vie. Nous venons de rentrer de Toulouse pour l’AG de ce soir, et ces nouvelles toutes fraiches nous mettent déjà dans le bain. On vous en dira plus demain!
    J’ai aimé les photos des classes, les attitudes et les vêtements des élèves, le mobilier et la déco des classes, les documents pédagogiques sur les tables. Il manquait juste les intervanants.
    Comme toujours, à propos bu seigneur des miracles, il est difficile de faire la part de l’héritage espagnol, incontestable, et des racines andines. Mais au fait, qu’est-ce qui vous gène là dedans, hormis le bruit la nuit ?
    Amitiés à vous deux

  4. Béatrix : CEFAL ! dit :

    Bonjour Monique et Jean-Pierre,
    Il y avait bien longtemps que je n’avais pas pris de vos nouvelles ! Comme celles-ci sont intéressantes et me donnent encore plus l’envie de vous voir au milieu de votre nouvelle vie ! Le comité Projet du CEFAL, Philippe Kloeckner ont validé mon voyage au Pérou ! J’ai déjà acheté un guide et j’attends le programme du voyage que Philippe me promet, mais surtout vos disponibilités et vos conseils…
    Dans l’attente de lire par e-mail.
    Encore bravo pour cet engagement et votre enthousiasme.
    Je vous embrasse bien amicalement, Béatrix

  5. Loïc dit :

    Bon anniversaire Papa ! est ce que ton chauffe eau solaire t’a permis de prendre une douche chaude le jour de ton anniversaire.

  6. Melanie et Loïc dit :

    Un petit mot pour vous souhaiter de très belles fêtes de fin d’année. Je vous souhaite un joyeux Noel.
    Grosses bises
    Mélanie Loïc, Chloé et Laly

laisser un commentaire